Balade ou ballade ?

Rien n'interdit d'écouter une ballade pendant une balade.

Une balade (un seul l) est, en langage populaire, une promenade.
Tandis que ballade (deux l) est dérivé de ballar (danser) et a remplacé ballete (chanson à danser) pour signifier une pièce musicale répondant à des règles strictes comme nous le rappelle Cyrano de Bergerac dans la comédie d'Edmond de Rostand :

Cyranorécitant comme une leçon.
La ballade, donc, se compose de trois
Couplets de huit vers...
Le vicomtepiétinant.
Oh!
Cyranocontinuant.
Et d'un envoi de quatre.
[…]
Déclamant.
"Ballade du duel qu'en l'hôtel bourguignon
Monsieur de Bergerac eut avec un bélître."
Le vicomte
Qu'est-ce que c'est que ça, s'il vous plaît?
Cyrano
C'est le titre.
[…]
Il annonce solennellement :
Envoi.
Prince, demande à Dieu pardon !
Je quarte du pied, j'escarmouche,
Je coupe, je feinte...
Se fendant.
Hé ! Là donc !
Le vicomte chancelle, Cyrano salue.
À la fin de l'envoi, je touche.

La ballade, donc, est une forme fixe de lyrisme courtois de la fin du Moyen Âge, se composant de trois couplets ou strophes de huit vers et d'un envoi de quatre, celui-ci commençant obligatoirement par le mot « Prince », le tout sur trois rimes. 

Au XIXe siècle, les romantiques ont donné à ce genre d'œuvre une tournure plus souple ; ainsi, les Odes et Ballades de Victor Hugo, publiées en 1826, ne tiennent pas compte de ces prescriptions rigoureuses. Mais il s'agit toujours de poèmes.

Sous l'influence de l'anglo-saxon ballad, le mot renvoie au sens plus large de récit,  poésie ou chanson rapportant la vie d'une personne, un épisode dramatique (dans ce sens, synonyme de complainte), sentimental (alors synonyme de romance) ou... comique (La Ballade des Dalton de Joe Dassin). 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire